BAMBI
Atsushi KANEKO
(IMHO, 2 tomes parus)



Ne vous fiez pas au titre disneyen de cette série ; faites plutôt confiance à sa couverture ! Du rose et du noir et blanc / gris : ça suffirait à décrire cette bombe de Bambi si je n’avais pas envie de vous la faire découvrir absolument !

« Bambi et Pan Pan font toujours bon ménage ! »

Rose, c’est la couleur des cheveux de cette charmante gamine de 17 ans (ou presque), de son flingue souvent fumant, et de quelques autres détails que vous aurez le plaisir d’apprécier dès que vous aurez jeté votre dévolu dessus. Noir et blanc / gris, c’est le reste, et surtout l’ambiance décadente qui règne. Tout en bichromie donc, pour mieux en extraire la force du trait et des personnages (pourtant hauts en couleurs…), mélange savant d’influences comics underground , franco-belge et manga.

Ouais, bon d’accord… et l’histoire ? D’un côté, vous prenez une tueuse (ladite « mignonne et pure » Bambi), fan de Benny l’Ourson et anti-junkfood (lire malbouffe) qui a kidnappé un bambin légèrement attardé et boulimique pour des commanditaires qu’elle appelle « les vieux ». En face, vous mettez plein de méchants typiques (brutes épaisses, tueurs à gages, barbouzes et autres dingues), à la solde d’on ne sait pas qui afin d’éliminer Bambi et ramener le gamin.

Jusque là, le scénario ne casse pas trois pattes à un canard ; et pourtant : c’est dans cette facilité qu’Atsushi Kaneko construit un récit palpitant, ou les zones d’ombre se dissipent progressivement pour arriver à comprendre le pourquoi du comment de ce road-movie/manga trash-punk. Même si c’est parfois gros comme un camion, c’est vraiment brillant dans la manière dont on démêle les relations entre tous les personnages (même si certains sont rapidement dézingués…) .
Du pur Tarantino « Kill Billien » en bulle : calme en apparence mais véritable jeu de massacre. Bref, déjanté, sanglant, mais excellent. Rafraîchissant donc…

Dans la famille proche :
  • Trop de Bonheur, Morvan & Lejeune (Delcourt, coll. "Neopolis")
  • Kill Bill, de Quentin Tarantino
  • Tueurs NĂ©s, d’Oliver Stone
  • Certainement d’autres mangas, mais je n’en lis pas assez pour en Ă©voquer…



    Mangaka et réalisateur (Rampo Noir en 2005) né en 1966, Atsushi Kaneko a publié plusieurs mangas au Japon, dont Bambi, R (recueil d’histoires courtes), DMP. La première publication japonaise de Bambi remonte à 1998 chez Enterbrain dans leur magazine Comic Beam et comporte six volumes à sa fin en 2001. Sa dernière série, SOIL, est toujours en cours en Japon.


    1. Commentaire de bastard le 11 septembre 2006 à 11h04
    Merci du conseil, ce manga, au graphisme assez "franco-belge"(qui peut, au premier abord, rebuter les fans de mangas classiques dont je fais partie), est vraiment très sympa à lire. Effectivement à éviter pour ceux qui ont Tarentino en horreur ...

  • Rédigé par Richard
    Mis en ligne le 09 août 2006