CHAQUE CHOSE
Julien NEEL [couleurs : Carole NEEL]
(Gallimard, coll. "BAYOU")



Titre étrange pour une très belle histoire ! Chaque Chose, c’est un peu de nous, et surtout beaucoup de l’auteur Julien Neel (papa de la série Lou, dans la collection "Tchô!", et lauréate du prix de la jeunesse à Angoulême 2005) et de sa relation avec son père. Passant judicieusement du récit de sa jeunesse au présent via des enchaînements très inspirés, Neel s’allonge sur le divan et dévoile sa complicité avec son père, depuis les talents de magicien de celui-ci, converti malgré lui en une cocasse mascotte publicitaire, jusqu’à sa grave maladie actuelle.

Avec un dessin davantage « nouvelle vague » et des couleurs beaucoup plus sombres (rehaussées par un fond noir omniprésent) que sur Lou, Julien Neel intègre l’écurie "Bayou" (dirigée par Joann Sfar) avec un récit intimiste empreint d’un humour fin et d’une tendresse parfois langoureuse mais jamais mélodramatique. Chaque Chose se joue entre confidence et fiction ; et même si l’écart entre les deux est indistinct, on se laisse volontiers happé par ce faux-semblant où l’esprit léger et enfantin flirte constamment avec l’âpreté et les moments difficiles de la vie adulte. Une histoire douce-amère comme on les aime à Lapistache !



La collection "Bayou" des éditions Gallimard est effectivement emmenée par Joann Sfar, auteur prodigue du 9e art. Avec son complice démiurge de la série "Donjon" et non moins prolifique Lewis Trondheim, qui lui anime la nouvelle collection "Shampoing" chez Delcourt, ils font partie de cette « nouvelle vague » d’auteurs issus de l’underground et dont le succès ou la reconnaissance incitent les éditeurs à les nommer à la direction de collections alternatives de bandes dessinées. On avait déjà vu Sfar chez l’éditeur plutôt orienté scolaire Bréal avec la création de sa collection jeunesse dont il avait la charge et pour laquelle Jean-Christophe Menu (patron de L’Association) faisait la maquette. Parmi ces auteurs/directeurs de collection, on peut citer Gwen de Bonneval pour la revue et le label "Capsule Cosmique" des éditions Milan, ou Mathieu Blanchin avec "Onomatopées" pour l’éditeur jeunesse Lito. Ajoutons-y Frédéric Boilet avec les mangas "Sakka", Benoît Peeters et "Écritures" chez Casterman, ou encore Sébastien Gnaedig, successivement responsable des collections "Aire Libre", "Repérages", "Expresso" et "Empreintes" au sein de Dupuis avant de reprendre l’aventure Futuropolis. On pourrait également évoquer Didier Convard et sa "Loge Noire" (Glénat), Olivier Vatine et Fred Blanchard pour le label "Série B" (Delcourt), Denis Bajram et Valérie Mangin pour celui de "Quadrant Solaire" (Soleil)...


Aucun commentaire pour le moment

Rédigé par Richard
Mis en ligne le 12 décembre 2006