DE MAL EN PIS
Alex ROBINSON
(Rackham, coll. "Morgan")



Enfin ! Nos amis montreuillois des éditions Rackham (« neuf trois connexion ») ont été très justement récompensés à Angoulême 2005 par le prix du premier album en nous livrant une des perles de la fin d’année 2004. Et c’est tant mieux, parce que De mal en pis est véritablement une bombe du 9ème art !

Certes, 600 pages… Certes, noir et blanc… Certes 30 euros… Mais c’est de la BD de qualité ça, messieurs dames ! Du bon roman graphique comme on l’aime, dans la lignée de Blankets de Craig Thompson. Je ne suis pas le premier à faire le rapprochement, mais c’est qu’il est évident tant les personnages sont attachants et nous ressemblent… Ici, le Canadien Alex Robinson campe la quête de l’âge adulte d’une poignée de « vingtenaires » new-yorkais, paumés entre déboires amoureux, tourments de couples, crises existentielles, boulots désespérants, problèmes éthyliques, fanatisme « star warsien », philanthropie désavouée, difficultés relationnelles… N’en jetez plus !

Mais ça n’a pas l’air gai comme histoire, me diriez-vous… C’est sans compter sur la narration et la mise en page souvent inventives de Robinson, ou le découpage intelligent en chapitres (régulièrement introduits par une question plus ou moins loufoque posée aux protagonistes), pointant les instantanés de vie d’Alex le libraire indécis, Ed le dessinateur innocent, Dorothy la journaliste excentrique, Jane l’artiste cinglante ou Stephen le prof d’histoire cool. Et surtout, l’humanité de ces personnages laisse penser que l’auteur a pioché dans nos vies et celles de notre entourage, finalement ordinaires au regard de la justesse de ces destinées tragi-comiques. Car l’humour, souvent de situation, n’est pas en reste dans ce récit : vous ne pouvez pas louper l’irascible concierge…

30 euros pour 600 pages de jubilation… Je vous assure que c’est la valeur de ce déjà classique du 9ème art venu du nouveau monde, loin du calibrage standard du genre, mais tellement plus proche de nous…

Dans la famille proche :
  • Blankets, Craig Thompson (Casterman, coll. "Ecritures")
  • Fred & Sophie, Manboo (Delcourt)
  • Monsieur Jean, Dupuy & Berberian (Les HumanoĂŻdes AssociĂ©s ; Dupuis, coll. "Expresso")
  • Le Steak HachĂ© de Damoclès, Fabcaro (La Cafetière, coll. "Corazon")
  • Love & Rockets, Hernandez (Le Seuil)


    Puisqu’on évoque Blankets, sachez que c’est le même éditeur qui se cache derrière ces deux chefs d’œuvre : M. Alain David ! Homme-orchestre, il partage son temps entre les éditions Rackham, Casterman et Vents d’Ouest (quand il ne fait pas un peu de traduction pour Erko…) ! J’apprécie le bonhomme et hommage lui est rendu !

    Notez la sortie d'un album Bonus, donc si vous avez apprécié De Mal en Pis vous savez ce qu'il vous reste à faire !


    1. Commentaire de Julie le 27 août 2006 à 00h18
    Je ne suis pas amatrice de BD plus que d'autre chose mais simplement curieuse, et je me suis lancée dans la lecture de ce pavé... Je n'en suis plus sortie avant d'avoir fini !
    J'ai apprécié de lire une BD en plusieurs jours, on a la même attente qu'avec un bon roman : on est pressé de s'y replonger pour continuer à rire et à se reconnaître dans les états d'âmes de certains personnages. Et les voir évoluer, changer, comme nous tous, est un pur plaisir! Vraiment, on passe un très très bon moment! Et... plus c'est long, plus c'est bon!

    2. Commentaire de Richard (La Pistache) le 31 août 2006 à 00h09
    Merci Julie pour ta curiosité apparemment fructueuse d'une lecture plaisir ! Fais passer le mot...
    Et comme le dit Daniel Pennac : "On ne force pas une curiosité, on l'éveille."

    3. Commentaire de Jean christophe le 10 février 2007 à 18h25
    J'ai eu un énorme coup de coeur lorsque j'ai lu « De Mal en Pis » et à chaque fois que je repense à cette BD, de nombreuses images me reviennent en tête.
    Est paru récemment du même auteur (chez le même Editeur) « Derniers Rappels » qui confirme l’immense talent d’Alex robinson.

    Un petit clin d'oeil à l'un des deux créateurs du site que j'ai rencontré ce matin dans son rayon.

  • Rédigé par Richard
    Mis en ligne le 09 août 2006