LA NUIT DES CHATS BOTTÉS
Frédéric H. FAJARDIE & Boris BEUZELIN
(Casterman, coll. "Écritures")



Au cinéma, on voit de plus en plus d’adaptations de romans. En bande dessinée, elles existent mais sont davantage discrètes. Or, lorsque l’un des chantres du polar noir français est transposé en cases et en bulles, on peut s’y arrêter dessus ; d’autant plus lorsqu’il s’agit de Frédéric H. Fajardie, romancier et nouvelliste prolifique issu de la génération baby-boomer et marqué par le marasme giscardien et la mouvance gaucho-libertaire.

« Lorsque tout est pourri, on a raison de se révolter. »

La Nuit des Chats Bottés est un roman noir majeur de cette époque de révolte. Écrit en plein début du mouvement punk, en 1977, par un auteur à peine connu, ce polar sombre a rapidement trouvé sa place dans le cœur d’une France désenchantée par la faillite politique des années 70 et suivantes. En y ajoutant sa série avec le commissaire Padovani (Tueurs de Flics, La Théorie du 1%, Full Speed…) et autres Sniper et Clause de Style (pour ne citer qu’eux), Fajardie marque l’opinion.

Boris Beuzelin a donc décidé de rendre hommage à ce style. Reprenant fidèlement le récit original, il nous entraîne aux côtés de Stephan et Paul, ancien militaires désabusés qui ont décidé d’« apprendre à vivre : plus rien se refuser et surtout pas les trucs les plus dingues ». Munis de leurs cagoules félines, bottes de saut, armes diverses et forts de leur savoir-faire en explosifs, ils décident, par amour pour Jeanne et par idéologie, de venger la vie de la jeune femme : plastiquages d’un PMU, du Sacré Cœur, des usines Renault, des Buttes Chaumont… Extrêmement bien organisé, le gang des Chats Bottés (comme a vite fait de les surnommer la presse) est insaisissable pour la police emmenée par le commissaire Nollet, lui-même rapidement impressionné et fasciné par ces deux énergumènes décidés à aller jusqu’au bout de leur action…

Après avoir réalisé des albums jeunesse avec Sonia Picart, et être passé chez Glénat pour les débuts de "T’Chô !" et au côté de son compère Éric Omond (L’Épouvantail Pointeur, collection "Carrément BD") puis chez Delcourt pour les couleurs de la peu mémorable trilogie Mort Linden et le dessin du déstabilisant one-shot Stabat Mater (collection "Sang Froid"), Beuzelin rejoint l’écurie "Écritures", bonne collection noir et blanc de Casterman, pour réaliser sa 3ème BD, seul au scénario et uniquement épaulé par le récit radical de Fajardie. Même si son dessin n’est pas le meilleur qui soit, il réussit à retranscrire une ambiance qui ne nous fait pas lâcher la BD jusqu’à la fin des 116 planches. On aurait pu imaginer Tardi adapter La Nuit des Chats Bottés, mais Beuzelin parvient à lui damner le pion (toute proportion gardée) : « J’ai adoré dès le premier dessin. J’ai su que c’était lui », confie d’ailleurs Fajardie ; si c’est lui qui le dit, faites-lui confiance. Et si je vous le confirme, faites-vous plaisir : rêvez du Grand Soir… !


Dans la famille proche :
  • V Pour Vendetta, Alan Moore & David Lloyd (Delcourt, coll. "Contrebande")
  • Les DamnĂ©s de Nanterre, Chantal Montellier (DenoĂ«l Graphic)
  • MĂ©moire d'un Incapable, Gilles Cazaux & Arthur Qwak (Vent d'Ouest, coll. "Integra")
  • le "neo-polar" : Jean-Patrick Manchette, Jean-Bernard Pouy, Jean-François Villar, Pierre Siniac...
  • la sĂ©rie Le Poulpe, collectif (les romans : La Baleine ; les BD : 6 Pieds Sous Terre, coll. "CĂ©phalopode" ; le film de Guillaume Nicloux)


    Pour découvrir l’univers de Frédéric H. Fajardie, un site, à l'origine d'un fan puis finalement officiel, lui est consacré. Jetez-y un coup d’œil…



    1. Commentaire de zumai le 13 novembre 2006 à 15h14
    merci à toute l'équipe de la pistache qui nous offre un autre regard sur la BD tellement inondé de prémaché que les originaux et les engagés restent méconnus.
    Vos recommandations sont autant d'idée de cadeau ou de promesse d'achat.
    Y a que du bon ! merci et continuez !

    2. Commentaire de Richard (La Pistache) le 16 novembre 2006 à 00h04
    Merci à toi Zumai pour cet enthousiasme ! Tes encouragements font vraiment plaisir, car c'est le but de lapistache.com de faire découvrir ou simplement parler des BD et des auteurs plus confidentiels, tant dans leur succés que dans leur démarche.
    Et "La Nuit des Chats Bottés" s'inscrit parfaitement dans cette "vocation" (oulah... tout de suite les grands mots...) !
    Que la curiosité soit toujours avec toi (et avec votre esprit, amen).

  • Rédigé par Richard
    Mis en ligne le 02 octobre 2006